Gbangban

Yodé et Siro, les non-dits d’une attaque contre ADO

Donnés pour « mort », Yodé et Siro ont encore une fois prouvé aux Ivoiriens qu’ils comptent parmi les groupes de Zouglou les plus percutants de Côte d’Ivoire.

Une démonstration qui n’a pas échappé à Bénoit Hili dans sa chronique dans Fraternité Matin…

Lire l’intégralité de la chronique :

Bravo à Yodé et Siro ? Haro sur Yodé et Siro ? Le nouveau tempo du duo fait des trémolos dans les bistros du ghetto.

LIRE AUSSI:Election à la FIF : Didier Drogba, l’AFI, et le fétiche profané !

Le brûlot sur le régime Ado a ses accros qui trouvent que les deux héros font leur boulot avec brio. Les accros à ce tempo disent que Yodé et Siro ont servi le même sirop sous Gbagbo, sous Roméo et sous le vieux croco de Daoukro.

A contrario, des mélomanes pas trop accros voient dans ce faro-faro un culot de trop. Ces moins accros estiment que les deux héros doivent y aller molo molo.

Car trop de mélis-mélos ont mis dos à dos des frérots issus du même ghetto. Et trop de garrots et de sanglots sont encore à fleur de peau.

Si le yoyo des mots attire à nouveaux des mélis-mélos entre frérots, il n’y aura ni héros, ni anti-héros.

LIRE AUSSI:Affaire trafic de drogue : les USA s’en mêlent, la DEA débarque à Abidjan !

En gros, le sirop Yodé-Siro n’est pas le sirop qu’il nous faut pour soigner nos maux, si ce sirop a pour effets désirables un retro sur nos cahots post-électoraux. Plutôt fermer les hublots du bateau quand la météo annonce une montée des eaux !

La Rédaction

3 commentaires

Laisser un commentaire