Gbangban

Togo : le principal opposant à Faure Gnassingbé porté disparu

Principal challenger du président togolais Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de février 2020, l’ancien premier ministre togolais Gabriel Messan Agébyomé Kodjo a disparu des radars depuis le 10 juillet.

L’opposant totalement est activement recherché par la justice togolaise après qu’il ait contesté les résultats de la présidentielle de février 2020 et se soit proclamé « président démocratiquement élu » alors que les résultats officiels donnaient gagnant le président sortant Faure Gnassingbé.

LIRE AUSSI: Affaire trafic de drogue : les USA s’en mêlent, la DEA débarque à Abidjan !

Convoqué au tribunal le 10 juillet dernier, l’opposant togolais ne s’est pas présenté devant le juge estimant « craindre pour sa vie ». Un mandat d’arrêt a été émis par la justice togolaise à son encontre.

Poussé vers l’exil

Pour son entourage, ce mandat d’arrêt est la preuve que le pouvoir de Lomé veut contraindre Gabriel Agbéyomé Kodjo à l’exil.

LIRE AUSSI: Guerre de clans au Gabon : dans les coulisses de la nomination de Ossouka-Raponda

 « Le mandat d’arrêt du doyen des juges d’instruction exprime ni plus ni moins la volonté du régime politique d’éliminer un protagoniste majeur de la crise post-électorale et de le contraindre à l’exil. Il vient confirmer la thèse du harcèlement judiciaire orchestré contre les responsables de notre mouvement, surtout le Président Agbéyomé KODJO », a confié Fulbert Attisso son directeur de campagne à la dernière élection.

Vivien Kouassi

3 commentaires

Laisser un commentaire