Gbangban

Ethiopie : au moins 38 morts dans des bombardements au Tigré

En Ethiopie, la ville d’Alamata au Tigré est sous le choc : au moins 38 personnes ont été tuées dans des bombardements de l’armée.

Lire aussi:Le Groupe MSC veut engloutir Bolloré!

Des frappes aériennes et des drones de combat ont ciblé le marché de la ville d’Alamata, située dans le sud du Tigré. Bilan : au moins 38 morts et des dizaines de blessés. Les bombardements ont duré plusieurs jours et la télévision, une chaîne contrôlée par les rebelles du TPLF, montre l’ampleur des dégâts. Les victimes sont essentiellement des civils. 

 » Des drones ont attaqué le marché et tué plus de 38 personnes et plus de 80 personnes ont été blessées. Ce sont des gens qui achetaient et vendaient sur le marché », explique Ekubay Gebremedhin, qui s’occupe de la sécurité de la ville. 

Ce drame survient alors que le conflit au Tigré est en train de prendre un tournant peut-être décisif. Les rebelles, qui avaient avancé ces derniers mois dans les régions voisines de l’Amhara et de l’Afar, ont annoncé lundi s’être repliés au Tigré. Pourtant, jusqu’ici, le TPLF refusait de se retirer de ces deux régions, comme le réclamait le gouvernement éthiopien pour débuter des négociations. 

Le conflit a fait plusieurs milliers de morts, et plus de deux millions de déplacés selon l’ONU, qui a donné son feu vert à un mécanisme international d’enquête sur les exactions commises dans le pays.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Publicités
Publicités