Gbangban

Au palais, ces barons qui s’opposent au 3e mandat d’ADO

C’est un euphémisme de dire que l’ambiance n’est pas rose au Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) en ce qui concerne le 3e mandat d’Alassane Ouattara. 

Dans un article publié ce mardi, nos confrères de Jeune Afrique indiquent que plusieurs pontes du régime seraient contre une nouvelle candidature d’Alassane Ouattara.  Extrait…

LIRE AUSSI: 3e mandat « secret » : les non-dits d’une candidature d’ADO

Les caciques montent au front

Adama Bictogo, le directeur exécutif du RHDP, a été un des premiers à monter au front. Dans différentes déclarations publiques, il a appelé le président à se représenter. « Dès que le drame est arrivé, la majorité des militants s’est retournée vers le président Alassane Ouattara (…). Il est notre solution. Et je le lui ai exprimé », a-t-il notamment indiqué au micro de nos confrères de RFI, le 20 juillet.

LIRE AUSSI: Au palais : ce que cache le décès suspect de Gon Coulibaly

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et porte-parole du RHDP, s’est pour sa part fendu d’une lettre ouverte, largement diffusée dans les médias ivoiriens, pour réclamer un troisième mandat au chef de l’État. « Il n’y a que vous qui puissiez combler ce grand vide. Il n’y a que votre candidature qui puisse à nouveau rassembler toute la grande famille du RHDP. Il n’y a que vous et vous seul pour garantir la sécurité, la stabilité et la paix si chères à la Côte d’Ivoire et aux Ivoiriens », y écrit-il notamment.

Selon Adjoumani et les responsables du RHDP, cette candidature de Ouattara serait avant tout une demande de la « base » du parti. « La grande majorité des militants et des cadres pensent que le président doit y aller. Il est le seul à faire l’unanimité », assure un ministre.

Lucien Taboué

3 commentaires

Laisser un commentaire